we sign it - Pour l’interdiction de Airbnb à Paris !

Pour l’interdiction de Airbnb à Paris !

Officiellement, Airbnb propose à la location plus de 60 000 logements à Paris qui sont ainsi soustraits au parc classique de la location longue durée et entraînent une concurrence jugée déloyale par les professionnels de l’hôtellerie. Parmi ces logements, plus de 30000 sont loués toute l'année sur Airbnb. Ainsi, plus d’un logement sur deux qui se libère à Paris, est vampirisé par Airbnb

Ces locations touristiques ont fait perdre à Paris autant de logements existants qu’elle n’a gagné de logements construits ces 5 dernières années, maintenant ainsi une crise permanente d’accès au logement pour des milliers de familles parisiennes.

Demandons l’interdiction de Airbnb à Paris !

1)      Pourquoi ne doit-on pas laisser Airbnb cannibaliser le logement ?

Au-delà d’un droit, se loger est un besoin vital contre lequel il n’y a aucune alternative. Dans toutes les sociétés, avoir un logement, une adresse, c’est un point essentiel de notre existence et de notre autonomie. 

A Paris, une poignée de riches propriétaires soustraient leurs logements vacants du marché de la location permanente au profit d’une location à la nuitée beaucoup plus lucrative. Airbnb participe ainsi à la hausse des loyers à Paris et à l’installation de plus en plus systématique des classes moyennes et populaires hors de la ville. En plus d’être un désastre éthique et morale l’explosion de Airbnb à Paris est un désastre économique. Elle détruit des emplois dans l’immobilier locatif, dans l’hôtellerie, dans la restauration et dans les commerces de proximité.

2)      Ces chiffres qui ne peuvent plus nous laisser indifférents

Plus de 30 000 logements à Paris sont retirés de la location classique au profit de plateformes comme Airbnb, soit plus d’un logement vacant sur deux. A terme, ce sont autant de familles qui seront obligées de quitter Paris faute de logement. Dans certains secteurs de la ville, on constate des pics de location touristique avec près d’1 logement existant sur 10 disponible sur Airbnb. Au-delà de la hausse des loyers constatée, ces locations contribuent à un changement d’atmosphère important dans ces quartiers et à des conflits de voisinage dans les copropriétés, le rythme des touristes n’étant, par définition, pas le même que celui des habitants permanents.

Paris est la ville au monde qui compte le plus grand ratio de logements sur Airbnb. En moyenne plus de 4% du parc parisien est proposé à la location sur Airbnb selon les chiffres partagés par la société, contre seulement 1,5 % à Rome, 1,2 % à Londres et seulement 0,6 % à New York. Paris est ainsi devenue une cible idéale pour les spéculateurs immobiliers qui participent à la raréfaction des logements et à l’augmentation du prix des loyers.

Loin de l’image du petit propriétaire qui loue son logement à des touristes pour un complément de revenu, cette activité s’est largement professionnalisée : aujourd’hui, 1 logement sur 3 proposé sur Airbnb à Paris appartient en fait à des multi-annonceurs. Les 10 multipropriétaires parisiens les plus importants possèdent à eux seuls 1384 appartements mis en location sur la plateforme.

3)      Une seule solution : L’interdiction de Airbnb à Paris

La mairie de Paris, comme d’autres grandes municipalités françaises, a tenté d’intervenir : limitation de la location à 120 jours par an, déclaration d’une taxe de séjour, enregistrement des hôtes en tant que loueurs touristiques, contrôle des annonces, etc.

Pour nous, ces solutions sont nettement insuffisantes.

Partout dans le monde, y compris aux Etats-Unis, des mesures radicales sont prises contre Airbnb : 

Jersey City (États-Unis): 70% des électeurs de cette ville de la banlieue new-yorkaise ont voté pour l’obtention d’un permis et la présence du propriétaire sur le site de location pour pouvoir louer son appartement. Ces locations y sont aujourd’hui limitées à 60 jours par an.

Los Angeles (Etats-Unis ): Depuis le 1er novembre 2019, ceux qui souhaitent louer leur logement sur de courtes périodes devront le signaler à la ville et débourser 89 dollars par an. Ils ont aussi tout simplement interdit la location professionnelle sur Airbnb.

Madrid (Espagne) : la municipalité a adopté des règles strictes pour empêcher la location de plus de 10 000 appartements loués par Airbnb plus de 90 jours par an.

Berlin (Allemagne) : les propriétaires doivent désormais demander une autorisation à leur mairie d’arrondissement avant de mettre un logement sur Airbnb, même s’il s’agit de leur résidence. Les autorités leur attribuent un numéro d’enregistrement qui doit obligatoirement figurer sur leur annonce. Les contrevenants à ces règles payent une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 euros.

Amsterdam (Pays Bas) : la durée des locations Airbnb passe de 60 à 30 jours par an. Résultat : la capitale néerlandaise est la seule en Europe où dormir à l’hôtel reste moins cher qu’une location Airbnb.

Barcelone (Catalogne) : depuis 2014, les licences pour appartement touristique ne sont plus attribuées dans le centre-ville. En 2016, Ada Colau a constitué une équipe de "surveillants" et un portail web pour traquer les contrevenants.

→ Palma, (îles Baléares) : la municipalité est allée encore plus loin. La ville a purement et simplement banni la location d'appartements aux touristes.

Mobilisons-nous pour l’interdiction de Airbnb à Paris ! #StopAirbnb

Sources :

https://www.droitaulogement.org/2019/09/airbnb-a-paris/

http://multinationales.org/Les-vrais-chiffres-d-Airbnb-a-Paris-20-000-logements-en-moins-et-des-centaines

https://www.la-finance.fr/avis-d-experts/articles/les-consequences-d-airbnb-sur-le-marche-immobilier-parisien

http://www.leparisien.fr/paris-75/les-parisiens-quittent-paris-les-raisons-d-un-exode-04-01-2019-7981140.php

https://www.village-justice.com/articles/louer-sans-restriction-sur-airbnb-paris-option-local-commercial,31425.html

https://univers-airbnb.com/amsterdam-airbnb-interdit-centre-ville-3152

https://www.sudouest.fr/2018/05/24/face-a-airbnb-les-villes-espagnoles-entre-ruses-et-interdiction-5083659-4803.php

https://immobilier.lefigaro.fr/article/6-chiffres-pour-savoir-ce-que-pesent-airbnb-et-la-location-touristique-a-paris_858dd228-d269-11e6-a9e9-ec8855ae56b6/

https://www.franceinter.fr/societe/airbnb-comment-les-villes-organisent-la-resistance-a-travers-le-monde

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/11/29/immobilier-comment-airbnb-cannibalise-le-logement-dans-les-grandes-villes_6021009_3234.html

https://www.europe1.fr/economie/paris-ladjoint-au-logement-ian-brossat-veut-un-referendum-sur-airbnb-3933268#utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&xtor=CS1-16&utm_source=Twitter&Echobox=1574607468

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/11/14/le-gouvernement-recule-sur-les-obligations-de-transparence-des-plateformes-de-locations-touristiques_6019117_3224.html

https://actu.orange.fr/france/airbnb-des-elus-de-paris-berlin-et-barcelone-demandent-a-l-ue-une-nouvelle-directive-CNT000001ljIHf.amp?__twitter_impression=true

https://www.liberation.fr/france/2019/11/19/airbnb-a-paris-une-bataille-a-tous-les-etages_1764310?xtor=rss-450&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&utm_campaign=dlvr.it

https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/paris-la-guerre-contre-airbnb-se-poursuit-7794681659

https://www.ouest-france.fr/ile-de-france/paris-75000/entretien-ian-brossat-paris-airbnb-nous-fait-perdre-des-habitants-6220931

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/08/04/paris-et-les-hypercentres-des-grandes-villes-le-business-lucratif-d-airbnb-en-france_5168623_4355770.html

 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage